Categories

Accueil > Bienvenue > La République des inventeurs

Enfin il sort ...

La République des inventeurs

Propriété et organisation de l’invention en France (1791-1922)

vendredi 21 novembre 2008, par GGB

 Sommaire

Introduction

Les institutions de l’invention

L’invention du brevet

Les figures de l’inventeur

L’État et les corps intermédiaires de l’invention

Les inventeurs en République (1878-1899)

Une dynamique nouvelle de l’invention

Repenser l’activité inventive

Une propriété incertaine

Le tournant 1900

Une réforme inachevée

L’invention à la Belle-Époque, un enjeu social et politique

La Grande Guerre des inventeurs

Sur le front de l’invention

Les dividendes de la paix

Conclusion

Annexes

Bibliographie

Index

 4° de couverture

L’innovation tient lieu aujourd’hui d’impératif catégorique et son développement s’accompagne d’un renforcement des droits de la propriété intellectuelle. Les problèmes posés par la brevetabilité du vivant ou du logiciel, les controverses autour du droit d’auteur ou la lutte contre la contrefaçon sont autant de signes de l’importance prise par ces formes d’appropriation.

Éclairer ces enjeux grâce à une enquête historique, telle est l’ambition de cet ouvrage qui analyse les rapports entre l’innovation technique et la propriété industrielle en France, l’une des premières nations à se doter d’une législation moderne sur les brevets d’invention. Cette étude, centrée sur les pratiques et sur les usages, revient sur le rôle de l’inventeur individuel, figure familière de notre imaginaire collectif et acteur fondamental du changement technique au XIXe siècle. Elle éclaire également la dimension sociale de l’activité inventive en décrivant le jeu de ses institutions : revues techniques, sociétés et expositions industrielles sont alors parties prenantes du progrès technique. Enfin, ce livre conduit à repenser la lente émergence d’une recherche industrielle dans la grande entreprise française du début du XXe siècle, alors que l’invention et le brevet conservent une valeur individuelle et démocratique qui participe encore de l’idéal d’une République des inventeurs.

À l’heure où le système d’innovation connaît en France des mutations profondes, cet ouvrage permet d’en éclaircir les origines et de mieux en saisir la
singularité.

 Lire l’introduction

Sur le site de l’éditeur

 Se le procurer

Chez l’éditeur

En ligne